BILAN INTERNATIONAL DE L’ACTION DU 7 DÉCEMBRE 2021 « LIBÉRERONS L’EAU DE LA BOURSE »

Disculpa, pero esta entrada está disponible sólo en francés.

Illustration de couverture : François Dvorak

Dossier documentaire

Par l’équipe de la Boisselière, AHT France,
Melissa Gingreau, Philippe Véniel et Laury Gingreau
27 décembre 2021

SOMMAIRE

INTRODUCTION

 1. BELGIQUE

Manifestation du matin

Manifestation de l’après-midi

    Appel aux signatures

  1. ITALI

Manifestation à Milan

Manifestation à Rome

    Appel aux signatures

  1. CANADA – QUÉBEC

Manifestation à Montréal

    Appel aux signatures

  1. FRANCE

Manifestation de rue

Appel aux signatures

    Autres actions

  1. AMÉRIQUE DU SUD (Argentine, Brésil, Chili)
  1. CÔTE D’IVOIRE
  1. SYNTHÈSE DE L’ACTION DU 7 DÉCEMBRE « Libérons l’eau de la Bourse »

      Liste des promoteurs

Résultats de l’appel aux signatures

 

INTRODUCTION

Le 7 décembre 2020, la Chicago Mercantile Exchange (CME Group, la société privée USA qui gère la Bourse de Chicago mais aussi via Euronext, la Bourse de Milan, de Bruxelles, d’Amsterdam) a ouvert au domaine de l’eau les transactions spéculatives sur les contrats de vente et d’achat à terme. La CME est la principale bourse mondiale concernant les transactions sur les matières premières.

Ainsi, depuis un an, l’eau, élément naturel essentiel et irremplaçable à la vie – les financiers l’ont appelée « the ultimate commodity » – est-elle tombée, elle aussi, sous l’emprise de la Bourse.

La « raison » pour les détenteurs de capitaux est de poids. L’économie dominante, notoirement prédatrice des ressources naturelles, a rendu l’eau, pour usages humains, de plus en plus rare au plan quantitatif et qualitatif. Le bouleversement climatique ne fait qu’aggraver le phénomène. Cela rend le futur plus incertain, turbulent et à risque pour les entreprises dont les activités dépendent fortement de l’eau.

Dès lors, mettre l’eau en Bourse, et faire ainsi dépendre la sécurité de l’accès à l’eau d’un prix spéculatif tendanciellement cher, est un instrument efficace en faveur des entreprises les plus puissantes au plan mondial, en termes de capacités économiques et financières, technologiques et politiques (cf les agro-alimentaires, les agrochimiques, les industries extractives, dont le pétrole, le monde des boissons,…).

Il a, en outre, pour elles, l’avantage de faire abandonner de facto le principe du droit universel à l’eau pour la vie et l’existence même de l’eau en tant que bien commun public mondial, sous la responsabilité des communautés humaines.

Last but not least, il garantit que l’eau pourra engendrer des niveaux élevés de profit aux opérateurs en bourse.

L’eau source de vie, devient surtout source de profits pour certains. Autrement dit, la rareté des uns devient la richesse des autres.

C’est le cas aussi des vaccins : les rendre rares, en accordant les brevets (droits de propriété intellectuelles) aux entreprises pharmaceutiques privées, bien entendu multinationales, a créée de la richesse pour leurs propriétaires et les détenteurs de pouvoir d’achat élevé, mais non pas pour les milliards de personnes des pays dits à bas revenu.

 

La réaction à l’inacceptable

Nombreuses associations de la société se sont activées pour dénoncer et s’opposer à la financiarisation boursière de l’eau et, plus en général, à la monétisation de la nature.

En mars 2020, l’Assemblée générale de l’Agora des Habitants de la Terre (https://agora-humanite.org/) a approuvé le lancement d’une campagne internationale « Eau Bien Commun Mondial » dont l’un des objectifs « Libérons l’eau de la Bourse » a été centré sur une mobilisation citoyenne dans divers pays du monde le 7 décembre 2021, à l’occasion de l’anniversaire (irrépétible !) de la mise de l’eau en Bourse.

Le présent dossier se veut une restitution/mémoire des actions menées, notamment en Europe et en Amérique du Sud et du Nord.

La documentation porte sur les trois principales catégories d’actions réalisées, à savoir :

  • L’organisation de sit-in, manifestations de rue, le 7 décembre à Montréal, Bruxelles et Paris, et le 9 décembre, à Milan et à Rome, devant les Bourses (Montréal, Paris et Milan) ou devant les Parlements (Bruxelles et Rome).
  • L’appel aux signatures d’adhésion à « Libérons l’eau de la Bourse ». Le même texte a fait l’objet d’une diffusion via la plateforme change.org en Italie, France et Belgique, ainsi que via le site d’Eau Secours au Québec, Canada. Le texte a été adressé aux citoyens avec l’engagement de soumettre une lettre publique :
  • en Italie, au chef du gouvernement italien et à la Présidente du Sénat et au Président de la Chambre des députés
  • en Belgique au Président du Parlement européen et au chef du gouvernement fédéral
  • en France, au gouvernement français et au Parlement européen
  • au Québec, au chef du gouvernement et à l’Assemblée.

A ce jour, l’appel a obtenu 51 794 signatures en Italie, 35 168 en France, 1 491 en Belgique, 2 144 au Québec. Total recueilli : 90 597 signatures.

  • L’organisation de diverses actions de sensibilisation, information et lobbying en milieu éducatif, auprès des médias et des institutions politiques, notamment en France, nous venons d’être informés qu’une manifestation « symbolique » a eu lieu aussi à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

L’exposition de la documentation par pays, suivra les trois catégories d’action :

  1. Manifestation de rue
  2. Appel à signatures
  3. Autres actions

Dans la mesure du possible, la documentation (1.Photographique, 2.Audiovisuelle et 3.Articles de presse) suivra la description de l’action.

Bonne lecture et… (espérons-le) bon « enchantement ».

Les principaux organisateurs des actions :

Martine Chatelain, Cristina Bertelli, Gilles Yovan, Jean-Claude Oliva, Mélissa  Gingeau, Philippe Véniel, Laury Gingeau, Jean-Piere Wauquier, Pietro Pizzuti, Maria Palatine, Bernard Tirtiaux, Luc Van Massenhove, Gregoire Wuillaume, Stefano Squarcina, Kim Le Quang, Luca Cecchi, Marinella Nasoni, Paola LIbanti, Matteo Riva, Antonino Russo, Roberto Colombo, Fabio Salandini, Fabrizio De Giovanni,  Elena Mazzoni, Maurizio Montalto, Riccardo Petrella.

  1. BELGIQUE 

A. Manifestation de rue

Le 7 décembre 2021, il y a deux manifestations, dans le même lieu, Place du Luxembourg à Bruxelles, devant le Parlement européen, adressées au Parlement européen et au gouvernement fédéral belge.

La première, le matin, avec la participation d’associations et organismes à vocation militante, politique, sociale, écologique. La deuxième, en fin d’après-midi, a été une manifestation politico-artistique, organisée par le Collectif des Artistes de l’Agora des Habitants de la Terre.

Les deux manifestations ont exprimé la même vision du monde et de l’eau, les mêmes objectifs, traduits par l’exposition publique, dès le matin, de l’icône symbole de notre campagne internationale « Eau Bien Commun Public Mondial », La statue de la spoliation ou La cueilleuse de la pluie, de 7 mètres de hauteur, conçue et construite avec des seaux d’eau en métal, par l’artiste belge Bernard Tirtiaux.

– La cueilleuse de pluie :

La statue, icône symbole de la campagne internationale “Libérons l’eau de la Bourse” était présente le mardi 7 décembre, Place du Luxembourg, pour l’assemblée des citoyens devant le Parlement européen dès le matin et, surtout, présentée par son auteur et ses coéquipiers lors de la manifestation artistique de l’après-midi, de 17h à 18h.

Puisque les conditions l’ont permis, en effet le ciel était bleu sur la Place du Luxembourg à Bruxelles, « La Statue de la spoliation », œuvre de l’artiste belge Bernard Tirtiaux, haute de 7 mètres, icône symbolique de la campagne internationale « Libérons l’eau de la Bourse » a pu être transportée depuis Martinrou et érigée sur la place, grâce au travail de toute l’équipe de constructeurs-concepteurs-transporteurs de l’œuvre, dont Luc Van Massenhove et Grégoire Wuillaume. Dans la deuxième partie de la manifestation « La statue de la spoliation » s’est éclairée de tous ses feux, grâce au travail de toute une équipe de techniciens et a symbolisé le sens de notre combat, au centre des performances artistiques qui se sont succédées pour le bonheur d’un public heureux de 17h30 à 18h45.

Un podium a été installé et sonorisé grâce à notre fidèle Paulo et une équipe de techniciens, contactés par la chanteuse harpiste, Maria Palatine.

Le comédien, Pietro Pizzuti, a lancé la manifestation en accueillant les manifestant.es présent.es et les divers intervenant.es.

Vers11h15 Maria Palatine a ravi et chauffé l’ambiance en chantant son L’Hymne de l’Eau, dont elle a écrit la musique et les paroles. Un bonheur !

Vers 11h30 l’introduction sur le thème de « Pourquoi libérer l’eau de la Bourse ? » a été assurée par le premier intervenant, Pierre Galand, ancien Sénateur, Agora des Habitants de la Terre (AHT) qui, en parfait orateur, a percuté l’assemblée par ses arguments imparables tout en soulevant des questions fondamentales.

Ensuite notre fidèle ami et activiste Kim Le Quang, pour Rise for Climate Belgium a développé avec verve et grande conviction le thème : « Pourquoi l’eau doit rester publique pour le climat ? »

Vers 11h45 se sont succédés les Témoignages des associations qui soutiennent « Libérons l’eau de la Bourse » : Aline Yasmin, Espirito Mundo, (eau et Amazonie) a dressé un tableau aussi exhaustif que parlant sur la situation amazonienne, ensuite pour End Ecocide Belgium, Alew Gobry a admirablement résumé la position et confirmé le soutien de son association ; Alain Adriaens pour ATTAC et pour POUR et AHT, a parfaitement développé « Finance et Eau » ; enfin Patrick Dupriez, Directeur Etopia, a conclu la brillante suite d’interventions, en traitant de façon impeccable le thème « Non à la monétisation de la nature ! »

Pour notre grande joie, vers 12h10, un magnifique intermède musical et dansé, exécuté par le groupe Maracatu Batuque Das Aguas, et leur percussions brésiliennes, a ponctué et électrisé toute l’assemblée. Miraculeux ! La transition était parfaite…

En effet, vers 12h15 les Eurodéputé-e-s: Marisa Matias et Marc Botenga, ont affirmé brillement leur engagement et l’indéfectible soutien à notre cause.

Enfin vers 12h45 Pietro Pizzuti, comédien, poète, Collectif des Artistes de l’Agora des Habitants de la Terre a donné lecture de la lettre publique, rédigée par Riccardo Petrella, économiste, père fondateur de l’altermondialisme et membre fondateur de l’Agora des Habitants de la Terre, adressée au Président du Parlement Européen.

Les organisateurs ont obtenu la présence du Vice Président du Parlement Européen en la personne de Fabio Massimo Castaldo, qui est arrivé sur la place parfaitement à l’heure et a pu non seulement écouter et recevoir des mains de Pietro la lettre lue devant lui, mais a tenu a adresser à tou.tes un discours aussi concret qu’efficace affirmant qu’il se ferait auprès du P.E. le porte-parole de notre lutte, car celle-ci rejoint ses convictions profondes : L’eau ne se touche pas ! C’est un bien commun, mondial de l’humanité, laquelle y a droit gratuitement !

Vers 13h30 la manifestation s’est clôturée au rythme coloré et réconciliateur des percussions des Maracatu Batuque Das Aguas.

À noter l’importante présence et intervention de membres du Parlement européen des groupes  parlementaires de Left et des Verts ainsi que celle du Vice-Président du PE Monsieur Castaldo dont l’on pourra lire in extenso sa déclaration dans :

https://www.ilfattoquotidiano.it/2021/12/07/acqua-pubblica-castaldo-m5s-alla-manifestazione-a-bruxelles-no-alla-quotazione-in-borsa-non-e-merce-ma-un-bene-essenziale/6418655/

– Les photos de l’Action du 7 décembre, à Bruxelles : Libérons l’eau de la bourse / Let’s free the water, accessibles via ce lien :

https://www.facebook.com/media/set?vanity=francoisdvorak&set=a.1750918608450853

Manifestation de l’après-midi :

Déroulé de la manifestation, compte-rendu par Maria Palatine :

10h : La statue est montée sous l’applaudissement des passants. Un moment joyeux et festif.

14h- 15h45 : Notre podium est occupé par une manifestation d’Iranien.n.e.s qui réclament justice pour des proches condamnés à mort dans des prisons dans leur pays.

17h : Tous les artistes sont là (danseuses, musiciennes, poètes et acteurs, actrices).

Des membres de différentes chorales de Bruxelles, prêts à chanter pour l’eau.

Les journalistes annoncent que nous étions 200 personnes. Pietro les a bien chauffés pour qu’ils ne s’éloignent pas de nous en raison du froid mordant, jusqu’à ce que la technique soit complètement installée.

17h30 : Le programme se déroule sous les caméras de 3 vidéastes, un de la RTBF.

18h30-21h : Démontage

Bilan sur la gestion de cette manif (avis personnel) :

Une action artistique en présentiel crée un magnétisme irrésistible, notre groupe s’est agrandi et chaque fois qu’on parle du projet il y a d’autres qui veulent y participer dans le futur et donner de leur temps et énergie. Beaucoup d’étonnement et d’indignation d’un public qui n’avait pas vu passer cette mise en bourse de l’eau.

Déjà pendant la préparation il y avait des centaines de vidéos de nos chants qui circulaient sur les réseaux sociaux, qui ont suscité de fructueuses discussions entre des personnes qui étaient informées sur le sujet et d’autres qui n’en savaient rien du tout.

Un symbole phare, dans ce cas, la statue de la spoliation, cueilleuse de pluie, facilite énormément la médiatisation de l’action.

Ce qui pourrait certainement rendre les actions futures plus efficaces, c’est un meilleur arrimage à l’infrastructure de l’ASBL des Habitants de la Terre en termes de médiatisation et de logistique. Pour moi, une question de communication, qui serait améliorée en désignant un.e délégué.e de l’ASBL de l’AGORA en contact étroit avec un.e délégué.e de notre groupe artistique.

Une vidéo destinée à la télévision est en production ( coopération des 3 caméras men and women).

Vive l’eau libre, vive l’eau libre !

A répéter pour la prochaine manif 😉 :

Song of the Inhabitants of the Earth :

https://www.youtube.com/watch?v=9bheRPCIIiA

– L’affiche du programme de la manifestation à Bruxelles de 17h à 18h :

– Les photos de l’Action du 7 décembre, à Bruxelles : Libérons l’eau de la bourse / Let’s free the water, accessibles via ce lien :

https://www.facebook.com/media/set?vanity=francoisdvorak&set=a.1750918608450853

– Les vidéos en lien avec la manifestation :

=> Sur le site de Kairos, une vidéo des artistes amoureux-ses de l’eau libre :
https://www.kairospresse.be/liberez-leau/

=> L’Hymne de l’Agora des Habitant-e-s de la Terre => Song of the Inhabitants of the Earth :

https://www.youtube.com/watch?v=9bheRPCIIiA

– La presse concernant les deux manifestations :

=> Un article paru dans Entre les lignes, le 8 décembre 2021 :

https://www.entreleslignes.be/humeurs/zooms-curieux/l%E2%80%99eau-appartient-%C3%A0-l%E2%80%99humanit%C3%A9

=> Un article paru dans Pour, le 4 décembre 2021 :

https://pour.press/liberons-leau-de-la-bourse/

=> Une émission dans Radio Panik, le 6 décembre 2021 :

https://www.radiopanik.org/emissions/les-promesses-de-l-aube/liberons-l-eau-de-son-entree-en-bourse/

Appel à signature

– Lien vers l’appel à signature sur la plateforme change.org :

https://chng.it/557sLg7w

– Date de lancement de l’appel :

L’appel à signature a été lancé le 28 novembre 2021 par Kim Le Quang.

– Liste des promoteurs de l’appel :

La campagne internationale est promue en Belgique par l’Agora des Habitants de la Terre en collaboration étroite avec Rise for Climate Belgium Premiers signataires : AFD international,  Attac Wallonie-Bruxelles, le média Pour, le CADTM, Espirito Mundo, End Ecocide Belgium, la Centrale Générale des Services Publics Bruxelles,…

– Nombre de signatures obtenu, à ce jour :

1491 signatures ont été obtenues.

  1. ITALIE

A. Manifestation de rue

Nous avons eu deux manifestations. La première à Milan, devant la Bourse, visant le monde du business et de la finance ainsi que les pouvoirs publics à la traîne de la finance. La deuxième à Rome, devant le Parlement, visant à dénoncer la passivité et le silence des pouvoirs publics en la matière.

Manifestation à Milan :

Compte-rendu rédigé par Luca Cecchi, Marinella Nasoni e Paola Libanti :

Il sit- in è iniziato alle 10.30 in Piazza della borsa.

Hanno partecipato molti membri di varie associazioni, in tutto un’ottantina di persone.

Erano presenti: Agorà degli abitanti della terra, Forum italiano dei movimenti dell’acqua, Sindaco di Canegrate, CEVI ngo Centro Volontariato Internazionale di Udine, Associazione Monastero del Bene Comune di Sezano, Comitato MilaneseAcquapubblica, Emmaus Italia, PRC Partito della Rifondazione Comunista, Radio Itineraria Milano, Pax Christi, Movimento Blu, Costituzione Beni Comuni, ISDE medici per l’ambiente, AVEPROBI Associazione Veneta Produttori Biologici, LaGenovesa Cooperativa sociale Onlus, GCC Gruppo Consumo Critico della Val d’Illasi, CAP Milano gestore del Servizio idrico milanese, gruppo “Mamme no pfas”, Comitato veronese Acqua e beni comuni, CICMA Comitato Italiano per un Contratto Mondiale sull’acqua, Comitato Acqua pubblica Altamura, XR Extinction Rebellion, ARI Associazione Rurale Italiana, Yanez Verona.

Evidenziamo la presenza delle organizzazioni dei piccoli contadini. Altri gruppi hanno dato l’adesione ma non potevano essere presenti in quanto giorno lavorativo.

La manifestazione è iniziata appendendo lenzuola con scritto “LIBERIAMO L’ACQUA DALLA BORSA “ sul monumento antistante il palazzo della borsa e sulle transenne presenti.

I secchi sono stati disposti davanti al palazzo della finanza . Varie altre lenzuola con slogan contro la quotazione in borsa dell’acqua sono stati disposti intorno alla piazza.

Sono poi stati aperti 2 grandi striscioni con la riproduzione della “Statua della spogliazione dell’acqua”.Infine, da una grande borsa, è stato estratto un enorme drappo azzurro che simboleggiava la LIBERAZIONE DELL’ACQUA DALLA BORSA.Sono quindi iniziati gli interventi delle varie associazioni e gruppi, sono stati letti gli scritti delle associazioni che non potevano essere presenti, il documento consegnato al Presidente del Parlamento Europeo e il saluto di Riccardo Petrella.

Abbiamo ricordato l’ottimo risultato della raccolta firme su Change.org che in circa 3 settimane ha raccolto più di 50.000 adesioni.

Un grande lavoro è stato fatto da Radio Itineraria che ha seguito tutte le manifestazioni di Parigi, Bruxelles il 7 Dicembre e Milano e Roma il 9 Dicembre con interviste varie in diretta.

Qui il link per riascoltare il programma :

https://www.spreaker.com/user/radioitineraria/2021-12-09-puntata-il-volo-del-bruco-spe

Sono state coinvolte anche varie scuole medie superiori dove gli studenti in ascolto ponevano anche domande direttamente agli intervistati.
Allego il link della pagina Facebook :

https://www.facebook.com/liberiamolacquadallaborsa/?ref=pages_you_manage

Pour une vision complète de la manifestation, voir la vidéo d’une heure :

https://youtu.be/er48QXKccAI

Suivent quelques photos pour un aperçu rapide du riche album photographique produit par les manifestants.

                                         

Manifestation à Rome :

Bref compte-rendu par Elena Mazzoni :

À l’origine, la demande d’autorisation de la manifestation prévoyait un sit-in devant le Parlement italien, Place Montecitorio, le 9 décembre, limité par la suite à un maximum de 30 personnes. La veille, nous avons été informés que seuls les parlementaires, accompagnés chacun par une seule personne non parlementaire pouvaient organiser le sit-in devant le parlement. Nous nous sommes réduits à une dizaine de participants avec des calicots et des banderoles affichées aux barrières.

Pendant une heure il y a eu plusieurs prises de parole.  La photo suivante montre l’intervention de Maurizio Montalto , ancien Président de l’ABC (Acqua Bene Comune) l’entreprise ri-pubblicizzata di gestione dell’acqua di Napoli.

Le bref texte suivant, écrit par Paolo Ferrero, qui fut ministre du travail, lors du gouvernement de centre gauche de Romano Prodi et est le Vice-président du Parti de la Gauche Européenne  explique les raisons de la manif de Roma :

 

POLITICA– 9 DICEMBRE 2021

Perché abbiamo manifestato contro la quotazione in borsa dell’acqua

Oggi, davanti al Parlamento a Roma e davanti alla Borsa a Milano, siamo stati in piazza per protestare contro la quotazione in borsa dell’acqua. Manifestazioni analoghe si sono tenute martedì scorso a Bruxelles, Parigi e Montreal

Acqua pubblica, presidio a Roma per dire no alla quotazione in Borsa: “Non è una merce. Con le privatizzazioni il servizio è peggiorato”

Qual è il problema, di cui nessuno parla? E’ spiegato bene in una petizione che recita:

Il 7 dicembre 2020 l’acqua è stata quotata nella Borsa di Chicago, su iniziativa del più potente fondo d’investimento speculativo mondiale, il Black Rock, suscitando forti reazioni di opposizione e di critica in tutto il mondo. […] Il 25 ottobre scorso, proseguendo nella linea imposta dal BlackRock, la Borsa di New York ha deciso di aprire una nuova classe di attivi finanziari, gestiti da una nuova categoria d’imprese le “Natural Assets Companies” (NAC), una vera e propria monetizzazione generale della natura sotto tutela della Borsa, per comprarsi pezzi di Pianeta da cui estrarre profitti. Se questa appropriazione finanziaria privata della natura non sarà arrestata, l’acqua e l’insieme del mondo naturale, saranno totalmente, in pochi anni, nelle mani di ristretti gruppi finanziari. […]

Nel mentre 2,2 miliardi di persone non hanno ancora un accesso minimo vitale all’acqua potabile e 3,4 miliardi non dispongono di servizi igienici di base, cosa fa la finanza? Interviene pesantemente per “governare” la penuria idrica ed assicurare così, grazie ad un prezzo speculativo, anzitutto la disponibilità dell’acqua alle imprese private grandi utilizzatrici e produttrici di profitto. Uno scandalo!

Il punto non è di poco conto perché a fronte della distruzione ambientale del pianeta derivante dalla ricerca del massimo profitto da parte delle multinazionali, gli stessi che inquinano, vogliono trasformare l’acqua e poi tutto il patrimonio naturale della erra in una merce al fine di aumentare ulteriormente il campo su cui si esercita il dominio del capitalismo. Una operazione di questo tipo che darebbe la tutela dell’acqua – e poi tendenzialmente di tuta la natura – agli speculatori, è come dare un asilo nido in gestione al mostro di Marcinelle. Una operazione criminale che le borse stanno facendo senza che le popolazioni mondiali ne sappiano nulla.

Nel frattempo cosa fa il governo italiano, presieduto da Draghi e sostenuto da Lega, Pd, 5 Stelle, Forza Italia, etc etc? Ha varato un disegno di legge sulla concorrenza e il mercato in cui si pongono in essere una serie di vincoli e obblighi tali da portare alla completa privatizzazione dei servizi pubblici locali, a partire dall’acqua.

On trouve une présentation audiovisuelle de la manifestation dans :

https://www.youtube.com/watch?v=RcRKIiUWcb4

– Messages de Riccardo Petrella, lus lors des manifestations à Milan et à Rome du 9 décembre :

Les messages sont légèrement différents :

Milano. Buongiorno, mi dispiace di non poter partecipare con voi allaI denuncia dell’operato del mondo finanziario che,  sovrano e libero com’è grazie ai poteri pubblici, ha deciso di portare l’economia e la politica dell’acqua sotto il controllo dei mercati finanziari.

Si  tratta di un vero e proprio furto dell’acqua elemento chiave  insostituibile per la vita per tutti gli esseri  viventi della Terra.  Nessuno puo’ appropriarsene. L’acqua è pubblica e deve essere sotto  la responsabilità diretta delle collettività umane.

Questo ottobre, i poteri finanziari  hanno praticamente portato a termine l’appropriazione privata a scopo di lucro della natura creando, dopo l’acqua, una   nuova classe di averi finanziari , i “Natural Assets” riguardanti tutti gli elementi del mondo naturale. .

Se non li fermiamo in maniera forte, fra pochi anni la finanza e non la la politica, i detentori di capitali e non i parlamentari eletti ed i governi democratici, avranno il potere effettivo  di decisione e di controllo sulla vita , in particolare sull’acqua, l’alimentazione,  la salute, la conoscenza.

I potenti del mondo del business e della finanza  sono responsabili  diretti, anche a titolo personale, di tale misfatto. Il loro operato fa sempre più parte dell’economia criminale ,perché va contro il bene ed i diritti  dell’umanità e della vita della Terra.

Buon lavoro e grazie per la vostra presenza, il vostro impegno. Siamo all’inizio di una nuova battaglia culturale, sociale ,a livello mondiale.
Riccardo Petrella, Presidente dell’Agorà degli Abitanti della Terra.

Fontaine de Vaucluse, 8 dicembre 2021

Roma. Buongiorno, mi dispiace di non poter partecipare all’incontro con voi. Vi prego di scusarmi.

Il 7 dicembre del 2020, il  mondo finanziario  ha deciso in maniera sovrana e libera, di trasformare l’acqua in un avere finanziario e di mettere cosi l’economia e la politica dell’acqua sotto il controllo dei mercati finanziari, com’è il caso per il petrolio,  l’oro, il rame, il grano, il riso….L’ha fatto apparentemente nell’indifferenza  dei poteri  pubblici o, peggio, con il loro tacito consenso.

Ma l’acqua è un elemento essenziale e insostituibile per la vita. Si  tratta di un vero e proprio furto dell’acqua  e del diritto universale alla vita nell’uguaglianza e la  giustizia .

Com’è possibile che la politica non abbia reagito  e sia ad oggi   rimasta, n forte maggioranza, silenziosa?

Probabilmente, incoraggiati da siffatto comportamento, il 25 ottobre i poteri finanziari, sempre su pressione dei  Black Rock, hanno deciso, alla borsa di  New York,  di estendere la loro appropriazione privata a scopo di lucro della natura creando, dopo l’acqua, una   nuova classe di averi finanziari , i “Natural Assets” riguardanti tutti gli elementi del mondo naturale; Da tempo, la chiamano la monetizzazione della natura (o “nature pricing”) . Anche in queso caso, i poteri pubblici restano inattivi . E’ inaccettabile.

Stiamo; andando velocemente verso l’affossamento della democrazia, della ‘comunità”, dello Stato res publica, attraverso una nuova conquista coloniale della vita e della Terra.da parte dei gruppi sociali dominanti.

Se non operiamo un radicale cambiamento di rotta, fra pochi anni la finanza e non la la politica, i detentori di capitali e non i parlamentari eletti ed i governi democratici, avranno il potere effettivo  di decisione e di controllo sulla vita , in particolare sull’acqua, l’alimentazione,  la salute, la conoscenza.

I politici del mondo ne saranno responsabili  diretti, anche a titolo personale. Ma la storia prossima futura non è stata già scritta in toto e definitivamente.

Noi siamo qui, come cittadini, per identificare le vie alternative da prendere ,cominciando dall’ abolizione dei prodotti derivati e della messa in borsa dell’acqua, dal rigetto della monetizzazione della vita, cosi come dall’inter-relata abolizione dei brevetti privati sul vivente e sull’intelligenza artificiale.

Grazie  per la vostra attenzione e il dialogo e soprattutto per le azioni di rottura. L’Agorà degli Abitanti della Terra e gli altri movimenti presenti

abbiamo fiducia nei parlamenti.

Riccardo Petrella, Presidente dell’Agorà degli Abitanti della Terra.

Fontaine de Vaucluse, 8 dicembre 2021.

 

– La presse concernant les deux manifestations de Milan et de Rome :

=> Un article paru dans Il Manifesto, quotidiano nazionale, le 8 décembre 2021 :

https://ilmanifesto.it/il-valore-non-e-un-prezzo-liberare-lacqua-dalla-borsa/

=> Le même article a été également publié dans Pressenza.it, le 7 décembre 2021, annonçant les manifestations à Milan et Rome du 9 décembre 2021 :

https://www.pressenza.com/it/2021/12/il-valore-non-e-un-prezzo-liberiamo-lacqua-dalla-borsa/

et dans Other News

=> Un article paru dans Città Nuova, le 7 décembre 2021, annonçant les manifestations à Milan et Rome du 9 décembre 2021 :

https://www.cittanuova.it/liberare-lacqua-dalla-borsa/?ms=003&se=020

=> Une émission de radio réalisée par Radio Itineraria, qui a suivi tous les événements à Paris, Bruxelles le 7 décembre et Milan et Rome le 9 décembre avec diverses interviews en direct. Voici le lien pour réécouter l’émission :

https://www.spreaker.com/user/radioitineraria/2021-12-09-puntata-il-volo-del-bruco-spe

=> Page de l’évènement Facebook :

https://www.facebook.com/events/1361490600920483/?ref=newsfeed

=> Diverses écoles secondaires ont également été impliquées où les étudiants écoutants ont également posé des questions directement aux personnes interrogées. Voici le lien de la page Facebook :

https://www.facebook.com/liberiamolacquadallaborsa/?ref=pages_you_manage

=> Un article paru dans Pressenza, le 11 décembre 2021

https://www.pressenza.com/fr/2021/12/la-valeur-nest-pas-un-prix-liberons-leau-de-la-bourse/

  1. Appel à signature

– Lien vers l’appel à signature sur la plateforme change.org :

https://chng.it/p8w8y4qP

– Date de lancement de l’appel :

L’appel à signature a été lancé le 20 novembre par Elena Mazzoni.

– Liste des promoteurs de l’appel :

La campagne internationale est promue en Italie par l’Agora des Habitants de la Terre, Laudato Sì, Costituzione Beni Comuni, Pax Christi, Monastero del bene comune, Mamme No Pfas, Emmaüs Italia, Movimento Blu, Transform! Italie, Animal Save Italy, Itinerary Radio, Promoting Committee Marcia Perugi, Assisi, Univerde Foundation, Green Renaissance,…

– Nombre de signatures obtenu, à ce jour :

51 794 signatures ont été obtenues.

 

  1. CANADA – QUÉBEC

Manifestation de rue (à Montréal)

Bref compte-rendu par Martine Chatelain

Dans le cadre du triste 1er anniversaire de l’entrée de l’eau à la bourse, nous aussi, au Québec, avons voulu participer à la mobilisation citoyenne organisée au plan international par l’Agora des Habitants de la Terre. Sous la bannière « Libérons l’eau de la bourse ». 

A l’initiative de Eau secours – Québec, un regroupement d’organisations québécoises, comprenant le  Conseil central du Montréal Métropolitain-CSN, les Artistes pour la Paix et le Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE), a manifesté devant l’ancienne Bourse de Montréal.

À cette occasion, le regroupement a lancé une pétition qui réclame du gouvernement du Canada qu’il se positionne clairement contre cette appropriation privée d’une ressource publique qui va à l’encontre de la résolution de l’Assemblée générale des Nations-Unies de 2010, qui reconnaît l’eau comme un bien commun et un droit universel humain.

11h50 : Montage du set up visuel

12h00 : Placer les participants et prise de photo pour joindre au communiqué et à la pétition

12h10 : Envoi aux journalistes du communiqué et de la pétition

12h20 : Prise de parole par l’Agora des habitants de la terre, par Eau Secours et autres groupes intéressés

12h55 : Démontage et fin de l’activité

Set up visuel de l’événement :

Nous avons pris position dans la cour intérieure, entre la Tour Deloitte (lieu du TMX) et le centre Bell.

Nous avons étalé une bâche bleue au sol en guise d’eau, 3-4 clôtures autour avec des panneaux Propriété privée, interdit de passer. Des participants avec des bouteilles d’eau réutilisables ont simulé de tenter de remplir leur bouteille. Des participants sont restés sur le côté avec des rubans bleus. Une grande bannière inscrite « Libérons l’eau de la bourse » a été placée derrière les participants.

Il faisait froid. En cette période de l’année, nous y sommes habitués mais non pas à la pandémie Covid-19.

– La presse :

=> Un article publié à la veille du lancement de la récolte des signatures :

https://cjf.qc.ca/revue-relations/la-bourse-ou-la-vie-ou-quand-la-grande-finance-saccapare-dun-bien-commun/

=> Un article dans Plateforme Altermondialiste, le 05 décembre 21 :

https://alter.quebec/manifestation-deau-secours-pour-le-retrait-de-leau-de-la-bourse/

=> Un lien vers l’évènement facebook :

https://www.facebook.com/events/337559284865116

=> Une trousse de partage « Libérons l’eau de la bourse » réalisé par Eau secours :

https://docs.google.com/document/d/17MX5K7irmSwREref9lcKAnrDG5Mgzb8nEtocT6Ky788/edit

=> Un communiqué de presse, réalisé par Eau secours :

https://eausecours.org/liberons-l-eau-de-la-bourse/

B. Appel à signature

– Lien vers l’appel à signature sur la plateforme change.org :

https://www.liberonsleaudelabourse.com/

=> L’appel est également présent sur le site internet de « Les artistes pour la paix » :

http://www.artistespourlapaix.org/?p=21222

– Date de lancement de l’appel :

L’appel à signature a été lancé le 7 décembre 2021.

– Liste des promoteurs de l’appel :

La campagne internationale est promue au Québec par l’Agora des Habitants de la Terre, en étroite collaboration avec Eau Secours et appuyée par le Conseil central du Montréal Métropolitain-CSN, les Artistes pour la Paix et le Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE).

– Nombre de signatures obtenu, à ce jour :

2 144 signatures ont été obtenues.

 

4. FRANCE

  1. Manifestation de rue

Compte-rendu rédigé par Mélissa Gingreau, Philippe Véniel et Laury Gingreau :

 

Le rendez-vous était donné à 18h30, place de la Bourse.

Un peu plus d’une soixantaine de personnes ont répondu à l’appel.

Étaient présent-e-s : des membres du Collectif Bassines Non Merci (79), de la Coordination Eau Ile-de-France, des Périphériques vous parlent, de L’eau qui mord, du Collectif Eau 88, de l’Université Eau Bien Commun Paris, de Notre Affaire à Tous, de la Confédération paysanne, de Eau Bien Commun 63, des citoyen-ne-s, des artistes, des élu-e-s.

 

Nous avons constaté que l’appel avait été relayé dans les réseaux sociaux mais qu’il n’a pas toujours abouti à la présence physique de leur membre (par exemple, les syndicats Solidaires, FSU ou Simples).

 

Les danseuses de la Compagnie « l’Essoreuse » (https://www.lessoreuse.com/) ont bravé le froid pour réaliser une performance militante et artistique, avec bassines, seaux et éponges, face aux colonnes magistrales de La Bourse.

 

L’équipe de Bassines Non Merci avait apporté banderoles et pancartes. Idem, par quelques citoyen-ne-s.

L’équipe de La Boisselière (https://boisseliere79.wixsite.com/monsite/bienvenue) a réalisée des photographies et des captations vidéos des intervenant-e-s. Ces montages furent notamment publiés sur la page Facebook de Bassines Non Merci (BNM) (https://www.facebook.com/bassine.nonmerci.5) et le texte de présentation a permis de relayer le lien de la pétition (France) pour libérer l’eau de la bourse.

 

 

Des allocutions subtiles et sensées furent prononcées par :

– Jean-Claude Oliva (directeur de la Coordination Eau Île de France)

– Mathilde Panot (Député nationale de la France Insoumise)

– Julien Le Guet (porte-parole du Collectif Bassines Non Merci)

– Benoît Biteau (député européen Europe Écologie Les Verts)

– Nicolas Girod (porte-parole de la Confédération Paysanne)

– Daniel Salmon (Sénateur EELV),

– Jean-Pascale Dérumier (Université Eau Bien Commun Paris)

– Marie Toussaint (députée européenne EELV, juriste en droit international de l’environnement, cofondatrice de l’association Notre affaire à Tous)

– Renée-Lise Rothiot (L’Eau qui mord), Bernard Schmitt (Collectif Eau 88) et Edouard De Filegonde (Eau Bien Commun 63).

 

La presse s’est malheureusement peu déplacée, alors que les bureaux des journalistes étaient à 50 mètres de la Place de la Bourse !

Cela dit, cette action aura permis la rencontre entre différentes luttes locales, élu-e-s, et une envie forte de maintenir ces liens pour d’autres actions à venir.

 

La soirée s’est poursuivie dans un bar/restaurant où était présente une vingtaine de militant-e-s. Ce fut l’occasion d’établir des relations plus durables avec, entre autre, Mathilde Panot (député de la France Insoumise) et Benoît Bîteau (député Européen de EELV) et de partager des moments joyeux, amicaux et instructifs entre nous.

– Les photos :

=> Un lien Facebook vers les photos de la manifestation, Place de la Bourse à Paris :

https://www.facebook.com/bassine.nonmerci.5/posts/1078072396289546

– Les vidéos en lien avec la manifestation :

=> Un appel à venir manifester réalisé par le Collectif Bassines Non Merci :

https://www.youtube.com/watch?v=g0Vgw7FYg2g

=> Prise de parole de Jean-Claude Oliva :

https://www.youtube.com/watch?v=OLKhbskpljw

=> Prise de parole de Mathilde Panot, députée nationale France Insoumise :

https://www.youtube.com/watch?v=vqlaxJhH8Tg

=> Prises de paroles des Collectifs Eau 88 et Eau Bien Commun 63 et L’eau qui mord :

https://www.youtube.com/watch?v=M0ooMBmSp9s

=> Prise de parole de Julien Le Guet, porte-parole du Collectif Bassines Non Merci :

https://www.youtube.com/watch?v=DHx_PMMitKo

=> Prise de parole de Benoît Biteau, paysan et député européen Europe Écologie Les Verts :

https://www.youtube.com/watch?v=7Xk38MgBmQE

=> Prise de parole de Nicolas Girod, porte-parole national de la Confédération Paysanne :

https://www.youtube.com/watch?v=-sEpqYebq2Y

=> Prise de parole de Marie Toussaint, députée européenne EELV, juriste en droit international de l’environnement et cofondatrice de l’association Notre Affaire à Tous :

https://www.youtube.com/watch?v=xddTPJ1snHM

=> Prise de parole de Jean-Pascal Derumier, membre de l’Université Eau Bien Commun Paris

https://www.youtube.com/watch?v=1CiQnlR4MiM

=> “L’eau devient une marchandise” avec Jean-Claude Oliva, invité chez Le Média :

https://www.youtube.com/watch?v=kpBl95PMNAg

– Le texte de Philippe Rio, maire de Grigny et vice-président de Grand Paris Sud, lu par Jean-Claude Oliva, Place de la Bourse :

Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

Vous êtes réunis aujourd’hui à l’occasion du triste anniversaire de la financiarisation de l’eau par la Bourse de Chicago. Cette privatisation jusqu’au-boutiste, opérée en catimini, est un anachronisme. C’est le monde d’hier, la prédation d’une ressource naturelle au profit de quelques-uns.

Le monde d’après se construit dès maintenant. La remunicipalisation de l’eau est un mouvement puissant et transpartisan. Les peuples aspirent au juste prix, à la juste qualité du service et à la transparence de gestion. L’eau est au cœur des transitions écologiques, sociales et démocratiques de notre nation et de nos territoires.

A Grand Paris Sud, le mouvement d’adhésion à la Régie publique de l’eau s’accroît, si bien qu’au 01 janvier 2022, celle-ci doublera sa taille, avec l’adhésion de 7 nouvelles villes, représentant plus de 100 000 habitants.

S’agissant de la qualité, nous nous opposons aux prétextes technicistes qui permettent d’augmenter artificiellement les prix de l’eau, au détriment de toute transparence.

En matière de production d’eau potable, nous sommes à la tête d’une nouvelle alliance territoriale pour la réappropriation publique, seule capable de garantir une gestion plus efficace, moins chère pour les usagers et partie prenante de la sauvegarde de notre biodiversité. Nous portons ensemble, une vision coopérative et de sobriété écologique.

Philippe Rio,

Maire de Grigny,

Président de la Régie de l’Eau de Grand Paris Sud

 

– La presse :

 

=> Un communiqué de presse sur le site de l’Agora des Habitants de la Terre :

https://agora-humanite.org/liberons-leau-de-la-bourse/

=> Un appel à venir manifester sur le site de Solidaires avec tous les logos des organisations qui ont porté l’évènement :

https://solidaires.org/Liberons-l-eau-de-la-Bourse

=> Un appel à venir manifester sur le site de Simples :

https://www.syndicat-simples.org/liberons-leau-de-la-bourse/

 => Un article paru dans La Montagne, le 7 octobre 2021 :

=> Un appel à venir manifester sur le site de la FSU :

https://fsu01.fsu.fr/petition-liberons-leau-de-son-entree-en-bourse/

=> Un appel à signer la pétition sur le site de la SNU :

https://www.snutefifsu.fr/blog/liberons-leau-de-son-entree-en-bourse/

=> Un appel à venir manifester sur le site de Eau Ile-de-France :

https://eau-iledefrance.fr/liberons-leau-de-la-bourse/

=> Un article paru dans Reporterre, le 7 décembre 2021 :

https://reporterre.net/L-eau-bien-commun-approprie-par-la-finance

=> Un article dans La Dépêche, le 7 décembre 2021 :

https://www.ladepeche.fr/2021/12/07/attac-65-liberons-leau-de-la-finance-9976034.php

=> Un article paru dans France Soir, le 14 décembre 2021 :

https://www.francesoir.fr/societe-economie/eau-bourse-or-bleu

=> Une émission de radio dans Player FM :

https://player.fm/series/universite-du-bien-commun-a-paris/liberons-leau-de-la-bourse-rassemblement-du-71221-place-de-la-bourse-Rit56UFuBSLwTZV3

=> Une émission de radio dans Audioblog Arte Radio :

https://audioblog.arteradio.com/blog/98891/podcast/175560/liberons-l-eau-de-la-bourse-rassemblement-du-7-12-21-place-de-la-bourse

=> Un article paru dans Coucou Services :

http://coucouservices.fr/coucou-plus/a-la-une/liberons-leau-de-la-bourse

=> Un article paru dans Politis, le 8 décembre 2021 :

http://www.politis.fr/articles/2021/12/eau-lor-bleu-aux-mains-des-traders-43872/

  • Appel à signature

– Lien vers l’appel à signature sur la plateforme change.org :

https://chng.it/HKbvkq75Rc

– Date de lancement de l’appel :

L’appel à signature a été lancé le 29 novembre 2021.

– Liste des promoteurs de l’appel :

La campagne internationale est promue en France par l’Agora des Habitants de la Terre, en étroite collaboration avec le Collectif Bassines Non Merci, la Coordination Eau Île de France, la Confédération Paysanne, la FSU, les Périphériques vous parlent, Terres de Luttes, Notre Affaire à Tous, l’APIEEE (Association de Protection, d’Information et d’Études de l’Eau et de son Environnement), Wild Legal, Syndicat Simples, l’Union syndicale Solidaires, la Fédération des paysan-nes-herboristes, les Amis de la Terre, le Réseau Roosevelt, FPP 106,3 FM, ATTAC, l’Université du Bien Commun Paris, Alofa Tuvalule, Collectif Eau 88 et L’eau qui mord,…

– Nombre de signatures obtenu, à ce jour :

35 168 signatures ont été obtenues.

  • Autres actions

 Concernant les actions à venir, en lien avec notre action du 7/12, le Collectif Bassines Non Merci, les Soulèvements de la Terre et d’autres formations, lancent un appel local, national et international à nous rejoindre, les 25, 26 et 27 mars 2022, pour un Printemps Maraîchin :

https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/un-printemps-maraichin-contre-les-megabassines?fbclid=IwAR3XbFrBcXfUzDOUWB3ifXE3u2ytNUf-MNRzgwR6tKefEKQ1DAXIJBP4afg

L’équipe H2O de Clermont-Ferrand, présidée par Jean-Pierre Wauquier, président H2O, signale les actions suivante, en vue et à l’occasion des manifestations du 7 décembre, en opposition à la mise en bourse de l’eau Bien Commun. Ils ont participé à :

=>  3 émissions radio sur les chaînes régionales de l’Auvergne

=>  3 rencontres avec le public dans des cinémas de Clermont-Ferrand lors de projections de film (Main basse sur l’eau et Marcher sur l’Eau)

=>  la réalisation d’un documentaire sur l’eau bien commun dans le département du Puy de Dôme

=>  des interventions dans 3 écoles de l’Académie d’Auvergne.

 

 

  1. AMÉRIQUE DU SUD

ARGENTINE

Un apretado resumen de las actividades de fin de año:

En agosto iniciamos los 7 Encuentros Virtuales: “Los Saberes del Agua, que hace Ciencias, Espiritualidades y Artes” el primero de los cuales estuvo a cargo de Leonardo Boff, quien tuvo palabras muy elogiosas hacia ambos. La participación superó ampliamente nuestras expectativas.-

En setiembre lanzamos el Concurso: “Educar ayuda al Paraná, al Agua” con tres consignas:

1) ¿Cómo cuidas el Agua?

2) ¿Qué ideas y creatividades propones?

3) ¿Cómo liberarías al Agua de la Bolsa de Comercio?

También fue un éxito con activa participación sobre todo de estudiantes secundarios.-

En diciembre realizamos dos actividades:

El viernes 3 de diciembre una conferencia presentada por el Rector de la Universidad Nacional de Rosario, Lic. Franco Bartolacci, que dictamos en conjunto con la Dra. María de los Ángeles González, Ministra de Cultura de la Provincia de Santa Fe durante tres gobiernos consecutivos (2007 – 2019). Ambas disertaciones, la de la Dra. González y la mía, recibieron excelentes críticas por lo novedosas e innovadores planteos y propuestas realizadas.-

Finalmente el martes 7 de diciembre realizamos la Conferencia de las Ágoras de Chile, Argentina y Brasil, representados por Luis Infanti de la Mora, el suscritpo y Moema Viezzer, respectivamente; la que también resultó muy exitosa.-

Adjuntamos todos los flyers de cada una de las actividades y quedamos a tu disposición.-

=> Les affiches des actions organisées en Argentine, avant et le 7 décembre 2021 :

 

   

 

BRESIL

Compartilhamos da Live da AHT Latinoamericana no dia 07/12 e de outra live no dia 06/12 promovida pela Rede Ecumência da Água – REDA.

Realizamos em 04/12 um Seminário interno com a participação de ativistas de várias parte do Brasil que atuam fortemente na defesa das águas e nas esferas de gestão das poltícas públicas de água e saneamento básico. desenvolver

Estamos engajados na construção de parcerias institucionais para oferecer nossa contribuição ao Projeto 100 mil Jovens pelas Águas, que pretedemos desenvolver durante

o ano de 2022

Nota Bene

A agenda tumultuada do Parlamento no final do anpara o legislativo nos obrigou a adiar a Diálogo Virtual com os parlamentares para fevereiro de 2022.

=> L’affiche de la Manifestation commune en Argentine / Brésil / Chili, le 7 décembre 2021 :

  1. CÔTE D’IVOIRE 

Action symbolique à Abidjan, sur la page facebook de la « Terre ne trahit jamais » publiée par Guei Evrard : « Dans le cadre de la journée : Libérons l’eau de la bourse, nous nous sommes rendus au point d’eau du quartier précaire Doukouré de Yopougon pour échanger avec les populations sur la place et l’importance de ce beau don de la nature. Ainsi , nous nous joignons à tous nos camarades de lutte pour dire que : L’eau n’est pas une propriété des multinationales. »

 

  1. SYNTHÈSE DE L’ACTION DU 7 DÉCEMBRE « Libérons l’eau de la Bourse »

Liste des promoteurs :

Agora des Habitants de la Terre Eau Secours
Rise for Climate Belgium Conseil central du Montréal Métropolitain-CSN
AFD international Les Artistes pour la Paix
Attac Wallonie-Bruxelles Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE)
Pour.Press Collectif Bassines Non Merci
CADTM Coordination Eau Île-de-France
Espirito Mundo Confédération Paysanne
End Ecocide Belgium FSU
Centrale Générale des Services Publics Bruxelles Notre Affaire à Tous
Laudato Sì APIEEE
Costituzione Beni Comuni Wild Legal
Pax Christi Syndicat Simples
Monastero del bene comune Union syndicale Solidaires
Mamme No Pfas Fédération des paysan-nes-herboristes
Emmaüs Italia Les Amis de la Terre
Movimento Blu Réseau Roosevelt
Transform! Italie FPP 106,3 FM
Animal Save Italy ATTAC
Radio Itineraria Université du Bien Commun Paris
Marcia Perugi Assiqi Alofa Tuvalule
Univerde Foundation L’eau qui mord
Green Renaissance Collectif Eau 88
Cateda des Agua (Arg) H2O
AHT Chile
AHT Brazil

 

Résultat de l’Appel à signature :

L’appel est encore en circulation, on peut le signer et le faire signer.

À ce jour, les appels ont récolté un total 90 597 signatures.

51 794 en Italie, 35 168 en France, 2 144 au Québec, 1 491 en Belgique francophone.