L鈥檈au, bien public mondial

Disculpa, pero esta entrada est谩 disponible s贸lo en franc茅s.

Pour une campagne citoyenne mondiale

芦 Il est grand temps que cette d茅fense de l鈥檈au comme bien commun et public de l鈥檋umanit茅 fasse l鈥檕bjet d鈥檜ne mobilisation mondiale, et pourquoi pas dans le cadre des grandes d茅cisions climatiques ? (鈥) On aimerait lire “bien public”… et que soit d茅finitivement pr茅cis茅 qu鈥檌l ne s鈥檃git pas d鈥檜n bien privatisable鈥 Pour plus de s茅curit茅 face 脿 la financiarisation du monde ! 禄 Ainsi se termine l鈥檃nalyse courte mais pr茅cise de Gabrielle Lefevre de la mise en Bourse de l鈥檈au en d茅cembre dernier.

Dans la Charte de l鈥橝gora des Habitants de la Terre, un des objectif 脿 r茅aliser porte sur la sauvegarde et la promotion des biens communs publics mondiaux et la cr茅ation d鈥檜n Conseil citoyen de s茅curit茅 des biens communs publics mondiaux. Il est ici propos茅 de rendre publique le 22 mars 2020, 脿 l鈥檕ccasion de la Journ茅e Mondiale de l鈥橢au, notre invitation 脿 participer 脿 une nouvelle campagne mondiale #EauBienPublicMondial.

Pourquoi lancer une nouvelle campagne mondiale #EauBienPublicMondial? Cinq raisons principales

  1. La rar茅faction croissante, surtout de l鈥檈au qualitativement bonne pour usages humains, est donn茅e comme irr茅versible. La p茅nurie hydrique pousse les pouvoirs forts du monde, au plan local et 芦 national 禄, 脿 donner la priorit茅 脿 (leur) s茅curit茅 hydrique et a accentuer la vision de l鈥檈au en termes de 芦 concurrence/comp茅titivit茅 禄, rivalit茅, hostilit茅, conflits. Leur r茅ponse, apparemment raisonnable, tourne autour de la r茅silience (gr芒ce 脿 une capacit茅 茅lev茅e 芦 locale 禄 de puissance technologique et financi猫re). Leur r茅ponse r茅elle est l鈥檃ccaparement des terres et des ressources hydriques 脿 travers le monde et leurs 芦 s茅curisation 禄 par la mise en Bourse de l鈥檈au-mati猫re premi猫re. Ainsi, qui dit s茅curit茅 hydrique dit s茅curit茅 芦 nationale禄 et, surtout, s茅curit茅 茅conomique des int茅r锚ts les plus puissants et 芦 s茅curit茅 militaire禄, bref, il dit ins茅curit茅 hydrique mondiale. On ne peut pas accepter une telle perversion de la s茅curit茅 de vie devenant source majeure d鈥檌ns茅curit茅 mondiale.
  2. En fait, 脿 l 鈥榦rigine des et en r茅action aux ph茅nom猫nes de rar茅faction quantitative et qualitative de l鈥檈au, il y a l鈥檋茅g茅monie culturelle, id茅ologique de la narration de l鈥檈au des groupes sociaux dominants et leurs pratiques 茅conomiques, financi猫res et technologiques. Aujourd鈥檋ui la politique de l鈥檈au est domin茅e par des conceptions 茅conomiques, marchandes, financi猫res, utilitaristes, productivistes, efficientistes, technocratiques de l鈥檈au. Les valeurs humaines, sociales, politiques, culturelles, spirituelles, (la justice, l鈥櫭ゞalit茅, la libert茅, l鈥檃miti茅, le partage, la gratuit茅, la fraternit茅, la solidarit茅, la responsabilit茅) sont disparues des visions et du langage de la politique de l鈥檈au des dominants. Le langage est brutal, violent, conqu茅rant, colonial. La pr茅dation de l鈥檈au (pr茅l猫vements excessifs d茅raisonnables, pollution, contamination, activit茅s mini猫res, d茅forestation, d茅gradation des sols, chimisation toxique intensive, risques graves li茅s 脿 la v茅tust茅 des grands, barrages -19.000 sur les 28.000 actuels) s鈥檌ntensifie gr芒ce 脿 des nouveaux m茅canismes et outils tels que la 芦 digitalisation 禄 et la financiarisation 脿 haute intensit茅 technologique des activit茅s de production et des services. Il faut se r茅volter contre cette hi茅rarchie oligarchique, violente et injuste des valeurs de la vie.
  3. Dans ce contexte, parler de droit 脿 l鈥檈au et 脿 l鈥檃ssainissement est un euph茅misme. L鈥檌n茅galit茅 et l鈥檌njustice demeurent incrust茅es au c艙ur de nos syst猫mes politiques et socio-茅conomiques. Et de fait, l鈥檕bjectif fix茅 depuis l鈥檃n 2000 par l鈥橭NU de 芦 Ne pas laisser personne de cot茅 禄 sonne aujourd鈥檋ui comme une annonce cynique : plus de 2,1 milliards d鈥櫭猼res humains sont encore sans eau potable suffisante et bonne pour la vie, 4,2 milliards sans services sanitaires hygi茅niques ad茅quats pour la sant茅鈥 Le concept m锚me de droit humain 脿 l鈥檈au, 茅gal pour tous, justiciable, a 茅t茅 remplac茅 ces 30 derni猫res ann茅es par celui d鈥檃cc猫s 脿 l鈥檈au, 茅quitable et 脿 prix abordable. Avec l鈥櫬 acc猫s 茅quitable 脿 prix abordable禄, il n鈥檡 a plus d鈥檕bligation 脿 charge de l鈥櫭塼at. On sort du domaine du droit pour tomber dans le champ des besoins d鈥檈au 脿 satisfaire en fonction de l鈥檃ccessibilit茅 茅conomique des individus consommateurs. Le prix 芦 abordable 禄 de l鈥檈au est un pouvoir discr茅tionnaire aux mains des gestionnaires des services hydriques qui fixent le prix de l鈥檈au de mani猫re 脿 garantir des gains financiers. Qu鈥檌ls soient priv茅s ou 芦 publics 禄, les gestionnaires font de l鈥檃rgent avec l鈥檈au pour la vie! La soumission du droit 脿 la vie et de la vie aux logiques d茅raisonnables et meurtri猫res de l鈥檃rgent ne doit plus 锚tre accept茅e.
  4. Il n鈥檡 a plus non plus de biens et services communs publics. Le concept de bien commun public mondial reste encore 茅tranger 脿 l鈥檃genda mondial politique, socio-茅conomique et culturel L鈥檃nnexion du politique par l鈥櫭ヽonomie capitaliste de march茅 globalis茅 a non seulement d茅vitalis茅 et banalis茅 le concept de bien commun le r茅duisant 脿 une modalit茅 (芦 en commun 禄) et vid茅 de sens le 芦 bien public 禄 (tout 芦 commun 禄 pouvant 锚tre public, priv茅, mixte, impur鈥), mais il a surtout dissoci茅 les biens communs et les biens publics de leurs liens 茅troits avec les droits universels 脿 la vie et les droits de la nature. L鈥檈au 芦 bien 茅conomique 禄 est soumise 脿 la rivalit茅 et 脿 l鈥檈xclusion. Comme l鈥檃 soutenu clairement l鈥檃ncien patron de Nestl茅, selon lui le droit 脿 l鈥檈au est dans notre syst猫me 茅conomique dominant une idiotie, inacceptable. La soif de l鈥檈au pour la vie des 锚tres humains a c茅d茅 le pas 脿 la soif de marche, 脿 la soif d鈥檃ppropriation et usage priv茅es. L鈥檈au fait partie uniquement du domaine des biens/produits industriels, technologiques, commerciaux priv茅s cr茅ateurs de profit. La mon茅tisation de la nature et de l鈥檈au (water pricing et water banking) et la cons茅quente financiarisation sp茅culative de l鈥檈au ont achev茅 l鈥櫯搖vre de privatisation effective de l鈥檈au et de la vie. Toute soci茅t茅 humaine qui aujourd鈥檋ui acceptait de maintenir et s鈥檃dapter 脿 ces tendances serait vou茅e 脿 sa disparition en tant que 芦 communaut茅 humaine 禄 et ne pourrait pas contribuer 脿 construire une humanit茅 capable d鈥檃gir en tant que communaut茅 globale de vie de la Terre dans l鈥檌nt茅r锚t de tous les habitants de la Terre.
  5. Enfin, Le gouvernement des conditions de vie dans l鈥檌nt茅r锚t commun, public, g茅n茅ral a 茅chapp茅 aux pouvoirs publics. L鈥橢tat public est des plus en plus privatis茅, ses pouvoirs ayant 茅t茅 transf茅r茅s par les Etats eux-m锚mes 脿 des sujets mondiaux priv茅s. Le caract猫re 芦 mondial 禄 des biens et des services communs publics essentiels pour la vie d茅pend de la responsabilit茅 (sic !) de sujets priv茅s mondiaux. La faiblesse, voire l鈥檃bsence, du politique mondial public dans le domaine des biens et services communs essentiels pour la vie constitue un des facteurs structurels cl茅 de la croissance actuelle des in茅galit茅s, des injustices, des guerres et des privations des libert茅s. La marchandisation et la privatisation de l鈥檈au pour la vie sont contraires 脿 la paix et 脿 la justice. Elles doivent 锚tre bannies.

En r茅sum茅, les cinq raisons:

  1. La rar茅faction croissante, surtout de l鈥檈au qualitativement bonne pour usages humains, est donn茅e comme irr茅versible. Lutter contre l鈥檌n茅vitabilit茅 suppos茅e de l鈥檌ns茅curit茅 hydrique mondiale.
  2. La politique de l鈥檈au est domin茅e par des conceptions 茅conomiques, marchandes, financi猫res , utilitaristes, productivistes, efficientistes, technocratiques de l鈥檈au. Lib茅rer le devenir de la vie de la Terre d鈥檜ne telle domination.
  3. Parler de droit 脿 l鈥檈au et 脿 l鈥檃ssainissement est aujourd鈥檋ui un euph茅misme. L鈥檌n茅galit茅, l鈥檌njustice et la violence demeurent incrust茅es au c艙ur de nos syst猫mes politiques et socio-茅conomiques. Il faut r茅-inventer nos capacit茅s de respecter et mettre en pratique 脿 l鈥櫭ヽhelle plan茅taire le principe fondateur du droit universel 脿 la vie et de la vie. 脌 partir de l鈥檈au et des BCPM.
  4. Il n鈥檡 a plus de biens et services communs publics et le concept de bien commun public mondial reste encore 茅tranger 脿 l鈥檃genda mondial politique, socio-茅conomique et culturel .Il faut d茅manteler l鈥檃nnexion du politique par l鈥櫭ヽonomie capitaliste de march茅 globalis茅 en mettant hors-la- loi la marchandisation et la privatisation de l鈥檈au pour la vie..
  5. Le gouvernement des conditions de vie dans l鈥檌nt茅r锚t commun, public, g茅n茅ral a 茅chapp茅 aux pouvoirs publics. L鈥橢tat public est des plus en plus privatis茅. Il faut re-publiciser l鈥橢tat, ses responsabilit茅s et son fonctionnement r茅publicain d茅mocratique (municipaliste, autog茅r茅, f茅d茅raliste 鈥) en re-publicisant les biens communs publics mondiaux cl茅 (eau, semences, terre, sant茅, connaissance et 茅ducation, 茅nergie solaire).

Quels objectifs et quelles actions prioritaires ?

La pr茅sentation des objectifs n鈥檕b茅it pas 脿 une logique s茅quentielle sp茅cifique. Elle essaye uniquement de suivre l鈥檈xposition des raisons sans, cependant, introduire des 芦 blocs 禄 d鈥檃ctions s茅par茅s. Les actions prioritaires s鈥檈ntrecroisent au niveau des objectifs tout en conservant une valeur sp茅cifique propre, notamment sur le plan des r茅sultats recherch茅s et obtenus.

Les propositions concernent des actions dont la faisabilit茅 implique souvent des temps longs. Elles sont nombreuses et ambitieuses. On essayera d鈥檃bord au cours des ann茅es 2021-2023 de concr茅tiser les actions sous l鈥檕bjectif 1 et d鈥檈ntamer la mobilisation en faveur des actions de l鈥檕bjectif 2. On travaillera aussi sur les conditions de lancement s des actions sous l鈥檕bjectif 3.

Objectif 1 : Promouvoir la s茅curit茅 hydrique collective mondiale

  • Action 1A : Retrait de l鈥檈au des transactions financi猫res en Bourse
  • Action 1B : Cr茅ation du Conseil citoyen de s茅curit茅 de l鈥檈au

Objectif 2 : Repenser l鈥檈au. Sauver le droit universel 脿 l鈥檈au et promouvoir les droits de l鈥檈au (de la nature)

  • Action 2A : Les narrations de l鈥檈au. Des histoires pour l鈥檃ction
  • Action 2B : SOS mondial : 100 grands fleuves et lacs en danger. Une initiative de sensibilisation et de mobilisation citoyenne de coop茅ration entre gouvernements et parlements/soci茅t茅 civile. Nouveaux droits et nouvelles responsabilit茅s.
  • Action 2C : 100.000 scolaires du monde travaillent ensemble sur l鈥檈au BCPM. L鈥檃udace commence d猫s l鈥櫭ヽole

Objectif 3 : Gouverner l鈥檈au des habitants de la Terre. R猫gles et institutions mondiales

  • Action 3A : Horizon 2030. L鈥檈au 芦 res publica 禄 pour la vie, pour la sant茅 des peuples. Pour une nouvelle finance mondiale
  • Action 3B : Un referendum mondial sur l鈥檈au bien commun mondial et sur un parlement mondial de l鈥檈au

Quelques articles r茅cents sur l鈥檈au