LIBERONS LA NATURE DE LA  DOMINATION DE LA FINANCE

Disculpa, pero esta entrada está disponible sólo en francés.

Par Riccardo Petrella, Agora des Habitants de la Terre

Les dominants se sont approprié  à titre privé la Terre  et la vie . Rappelons  la décision prise en 1990 par la Cour Suprême des Etats-Unis légalisant la brevetabilité privée à but lucratif sur le vivant. A savoir, le droit de propriété privée sur les connaissances portant sur les espèces microbiennes, végétales, animales et humaines .Depuis, la brevetabilité privée a été élargie à l’intelligence artificielle. Rien n’a échappé à leur prédation : forêts, océans, fleuves, lacs ; montagnes, sols, sous-sols, l’air,  animaux, êtres humains. Au lieu de protéger la biodiversité, ils ont promu la biopiraterie.

Pour asseoir leur emprise sur des bases toujours plus solides, et sur impulsion de Black Rock, le plus puissant fonds d‚Äôinvestissement priv√© au monde, la Bourse de New York a d√©cid√© de cr√©er une nouvelle classe de biens financiers, les ‚Äėcapitaux naturel ‚Äė (tous les √©l√©ments de la nature) et¬† une¬† nouvelle cat√©gorie d‚Äôentreprises, les Natural¬† Assets Corporations, cot√©es en Bourse. En un mot, la Nature, notre Madre Terra, cesse d‚Äô√™tre le cadre de r√©f√©rence existentiel de la vie¬† pour les humains compris, pour¬† √™tre r√©duite √† une cat√©gorie particuli√®re de l‚Äô√©conomie capitaliste de march√©, au m√™me titre que le capital productif,¬† le capital technologique, le capital financier et le ¬ę¬†capital humain¬†¬Ľ¬†!¬† Sa valeur est son prix, un¬† prix surtout fix√© par les march√©s boursiers, ce qui explique que l‚Äôon doive parler de financiarisation de la nature. Une v√©ritable inversion √† 360 degr√©s de la conception de la vie.

Or ces id√©es,¬† fortement soutenues¬† par le monde du business et( de la finance , tels que le ¬ę¬†Business for Nature¬†¬Ľ et la Natural Capitals Coalition¬†(plus de 400 importantes entreprises industrielles et financi√®res mondiales) ont √©t√© formellement approuv√©es par les 176 Etats participants √† la COP15-Biodiversit√© de¬† l‚ÄôONU √† Montr√©al en d√©cembre dernier.

Le fait que même les pouvoirs publics nationaux et internationaux (Union européenne comprise) les aient approuvées est un sandale   C’est le plus grand holdup sur la nature autorisé après 1990.

L’Agora des Habitants de la Terre, avec six autres organisations de la société civile en France et trois autres en Italie, vient de lancer une pétition/revendication sur change.org 
https://chng.it/pNbkKTtb
(F)

¬ę¬†Lib√©rons la nature de la domination de la finance¬†¬Ľ le samedi 18 mars en France et le 20 mars en¬† Italie. Elle sera m:ise sur le web le 23 mars en Belgique

Nous demandons  aux pouvoirs politiques d’arrêter leur soumission aux intérêts financiers des groupes économiques les plus forts au monde  et à cette fin :

1.affirmer qu‚Äôils consid√®rent ill√©gales, car contraires aux droits √† la vie et au bien commun de l‚Äôhumanit√©, les d√©cisions prises par la Bourse de Chicago¬†(g√©r√©e par une soci√©t√© financi√®re multinationale am√©ricaine priv√©e et principale propri√©taire de la Bourse de Milan) concernant la mise en Bourse de l’eau,¬†et par la Bourse de New York¬†(√©galement g√©r√©e par une soci√©t√© financi√®re multinationale am√©ricaine priv√©e)¬†concernant la financiarisation de la nature.

2.¬†d√©clarer insoutenables et inacceptables les dispositions approuv√©es par la COP15-Biodiversit√©(d√©cembre 2022) (objectifs 2 et 3, 14 et 15, et surtout 19.) qui ont valid√© l’adoption de mesures¬†en soutien ouvert √† la financiarisation de la nature;

3.s’engager  à promouvoir la reconnaissance des droits de la nature en adoptant une Charte européenne des droits de la nature et une   Convention mondiale sur les droits de la nature ;

  1. Remettre au cŇďur du vivre ensemble juste et pacifique,¬†les biens communs publics essentiels pour la vie¬† en adoptant une “Charte mondiale des biens ¬†communs publics mondiaux¬†¬Ľ.

Riccardo Petrella