Lutte contre le dérèglement climatique et le désastre hydrique

Sorry, this entry is only available in French.

Vidéo de la conférence du 22 mars

avec Riccardo Petrella

Le rôle des biens communs publics mondiaux dans la lutte contre le dérèglement climatique et les désastres hydriques

Pour la Journée Mondiale de l’Eau, ce lundi 22 mars 2021,  Penser L’après, Rise for Climate Belgium, Citoyens pour le Climat, Tous Unis avec Nicolas Hulot ont invité le politologue et économiste Riccardo Petrella  qui est aussi un grand militant et spécialiste de la mondialisation.
En 1998, avec un groupe d’experts du monde entier, constatant le scandale de l’accès à l’eau, il écrit un  manifeste pour un Contrat Mondial de l’eau demandant la reconnaissance de l’eau comme un droit humain et pour une gestion publique face aux politiques dominantes de marchandisation de l’eau.
Aujourd’hui : 2, 2 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, 4,2 milliards pas de toilettes et 9 millions d’enfants meurent chaque année de maladies  liées à une eau insalubre.
Le dérèglement climatique est en train d’aggraver la crise hydrique et de nombreux experts estiment que les sécheresses et pénuries d’eau vont même provoquer de nouvelles guerres de l’eau.
Pour sortir de cet horizon effroyable, il propose de se battre pour la reconnaissance de biens communs publics mondiaux (dont un vaccin bien commun mondial)  avec l’appui de nombreux mouvements réunis autour du Manifeste de l’Agora des Habitants de la Terre.

Avec la participation de

Vidéo en ligne 

Avec le soutien de la Coordination Eau Île de France, Tous Unis avec Nicolas Hulot et Unis pour le climat et la biodiversité